vitrailL’histoire des Couleurs Lumière

Les couleurs ont été de tous temps entourées de mystère.

Cela est dû au fait :
  • Que leur origine remonte bien au-delà des souvenirs de l’être humain.
  • Que dans toutes les civilisations, récentes et anciennes.
L’objectif était la matérialisation des couleurs pour une meilleure façon d’être en accord avec l’harmonie universelle.

Dans toutes les évolutions des civilisations antédiluviennes, les couleurs avaient une place prépondérante dans l’organisation et l’entretien de la vie terrestre.

Les couleurs étaient intégrées au sein de toutes les formes d’expression de la vie comme se déplacer, se nourrir, se régénérer, se vêtir, s’instruire, construire, ......

Au cœur des ces civilisations antérieures l’être humain, d’une structure physique beaucoup moins dense, avait le regard orienté vers l’essence de vie qui est : Lumière.
Son premier objectif  était de mettre en œuvre la Lumière dans le quotidien afin de :
  • Façonner ce qui était nécessaire selon les idées créatrices de l’instant.
  • Développer une plus grande connaissance.
  • Elever encore plus les conditions de l’évolution de la vie sur terre.
  • Réaliser l’œuvre du Soi à chaque instant du quotidien.

 

Les couleurs étaient perçues et reconnues comme les expressions vivantes de la Lumière.

Elles exprimaient la Lumière, et l’être vivant expérimentait les rayons colorés de la Lumière comme des outils de réalisation terrestre.

L’état d’esprit individuel était orienté vers la Lumière comme source de toutes choses et de toutes solutions dans la vie.

L’être humain avait naturellement conscience des couleurs en tant que mémoire bibliographique de la connaissance infinie de la Lumière.

Il puisait dans cette source de vie toutes les informations nécessaires pour vivre selon les conceptions divines imprimées dans la conscience de l’esprit individuel.

Après le déluge, l’être humain entre véritablement dans l’expérience de la matière dense.

Les caractéristiques de la conception originelle s’effacèrent de sa mémoire consciente.

La Lumière et ses extraordinaires potentiels devinrent progressivement des souvenirs, puis des contes et légendes d’autrefois.

La densification de la matière changea complètement les perceptions de la Lumière, le mouvement coloré de la vie qui circulait au cœur de la nature ne fut plus perceptible par les sens.

Du fait de son invisibilité la couleur perdit ainsi de son intérêt et l’être humain, préoccupé par sa survie, oublia rapidement les exceptionnels dons que la Lumière tenait toujours à sa disposition.

Les couleurs restèrent alors les prérogatives des sages qui s’inspiraient des connaissances transmises au fil du temps au travers d’un enseignement strictement oral.

En occident, au Moyen-âge, les constructeurs de cathédrales formés par les initiés de l’époque, réhabilitèrent les couleurs dans leurs niveaux de Lumière au travers de rosaces qui selon l’orbe du soleil diffusaient un rayonnement de Lumière colorée aux fervents qui pénétraient dans le sanctuaire.

Une des innombrables fonctions originelles des couleurs fut ainsi réhabilitée et devint de nouveau accessible à la masse mais encore d’une manière très cachée.

En 1666, Isaac Newton prouva grâce au prisme l’existence de rayons colorés au sein même de la Lumière Blanche.

Par sa découverte, il permit à l’humanité de retrouver le principe essentiel de Vie : La Lumière émet en permanence des rayons colorés.

Ainsi, les couleurs sont issues de la Lumière, ce que les sages de toutes les époques avaient d’ailleurs toujours affirmés dans leurs enseignements spirituels.

En 1791 Goethe publie le «Traité des Couleurs» qui prouva à tous les érudits de l’époque que la couleur était vivante au sein même de toutes les sciences mathématiques, chimiques..... ainsi que dans les expressions psychologique, psychique, physique.

Il parla pour la première fois de lumière colorée :  « Toute lumière modérée peut être considérée comme colorée et même nous pouvons dire de toute lumière, dans la mesure où elle est perçue, qu'elle est colorée. »

La véritable identité spirituelle des couleurs était ainsi réhabilitée dans la conscience humaine.

Rudolf Steiner continue les études laissées par Goethe jusqu’au début de 20ième siècle.

Aujourd’hui dans la continuité des travaux laissés par Goethe et Steiner les recherches se poursuivent afin de mettre cette fois-ci en œuvre les «Couleurs Lumière» au sein de la vie quotidienne pour faciliter le rétablissement de l’harmonie globale de l’être jusqu’à la transformation des causes et la guérison de sa mémoire.

Pour cela, les expériences et observations qui en découlent ont permis une avancée déterminante dans l’application des couleurs.

Ayant pris conscience au travers de ces expérimentations de l’intime relation des couleurs et de la Lumière, il était nécessaire de rechercher et de découvrir un dénominateur commun possible entre couleurs et lumière.

En élevant la conscience personnelle au niveau de la matière éthérique, il s’est avéré évident que la loi de vibration était la lumineuse solution à cette question essentielle.

En effet les fréquences vibratoires de la Lumière, quel que soit le taux de densité de la matière, continuent à engendrer et nourrir la vie au sein des corps des êtres vivants !

Lorsqu'on utilise des couleurs aux fréquences vibratoires de la Lumière pour s’harmoniser le corps et l’esprit, ceux-ci sont naturellement élevés au niveau de la Grande Conscience Intelligence, créatrice de tout ce qui existe en éternité !

Le pont Arc-en-Ciel du pacte fait entre Dieu et les hommes était ainsi révélé et le chemin du «retour à la maison du Père» retrouvé !

En effet selon les niveaux de fréquences utilisés de la couleur, celle-ci peut vibrer réellement dans le spectre de la lumière quel que soit le taux de densité de la matière !

Elle peut ainsi agir en tant que potentiel de Lumière et rendre accessible la connaissance et l’harmonie infinie de l’univers à l’être vivant sur terre.

Les fréquences vibratoires colorées choisies pour leur existence au sein de la Lumière changent complètement les relations des êtres vivants avec la Lumière en tant que source de vie.

De ce fait les «Couleurs Lumière» élèvent naturellement les fréquences vibratoires des êtres vivants qui les utilisent pour leur bien-être physique et  leur avancement spirituel.

Ces deux états étant indissociables au niveau de la Lumière.

La Lumière et l’énergie qui anime l’Esprit et les «Couleurs Lumière» sont les manifestations de la Vie spirituelle au sein des êtres vivants.

Toute chose est colorée et la lumière solaire ou stellaire dynamise et vitalise ces couleurs proportionnellement équilibrées au sein des corps vivants.

Les «Couleurs Lumière» élèvent ainsi les conditions d’existence dans l’harmonie naturelle de Vie.

Elles sont accessibles à tous maintenant et œuvrent à faire vibrer les corps physique et subtils au sein du monde éternellement parfait de la matière lumineuse.

 

Texte de Jean-Claude Nobis

Tous droits réservés. Copyright. Ne pas reproduire sans l'autorisation écrite de l'auteur.