LUMINOTHERAPIE  &  CHROMOTHERAPIE

Je souhaite apporter des éclaircissements concernant ces deux phénomènes : la Luminothérapie et la Chromothérapie qui utilisent la Lumière comme possibilité d’améliorer le bien-être au quotidien.

J’ai réuni des éléments issus :

de recherches scientifiques, de théories de la physique quantique et de mes propres expérimentations sur un sujet qui concerne fondamentalement tous les êtres vivants.

 

LA LUMIERE ET SES PRINCIPES

-     La Lumière est issue du soleil et se manifeste sur terre sous forme d’un rayonnement. Son rôle est d’apporter au travers de Ses Fréquences Vibratoires les énergies nécessaires pour entretenir la vie et l’évolution sur terre.

      Elle est neutre lorsqu’elle se déplace dans l’espace. Elle prend l’identité vibratoire des consciences en évolution sur notre planète lorsqu’elle en traverse ses atmosphères.

-    La Lumière adapte ainsi ses fréquences vibratoires selon le niveau d’évolution terrestre et déploie ses panaches d’arcs-en-ciel pour nourrir tous les aspects des règnes qui y vivent.

-    Lorsque l’on observe depuis la terre un rayon de Lumière venant du soleil nous pouvons constater que sa lumière est visible mais que les composantes de cette lumière sont invisibles à l’œil nu.

-    En faisant passer un rayon de lumière blanche issu du soleil au travers d’un prisme nous observons le déploiement des 7 couleurs de l’arc-en-ciel principalement visibles.

-    L’analyse spectroscopique de la lumière révèle une infinité de couleurs (1.500 000 couleurs minimum) qui vibrent et se déplacent à la vitesse de 300 000 km/s.

-    Il est constaté aussi que dans le rayonnement de la lumière se révèle une dominante naturelle de «couleurs Jaunes» (entre 70 et 80 %) et que toutes les autres couleurs se partagent donc le pourcentage restant !

-    Cet équilibre coïncide étrangement au volume d’eau contenu dans le corps humain (entre 70 et 80 %) et le reste pour les autres composantes du corps.

 

 LA COULEUR ET SES PRINCIPES

-     Les couleurs sont issues de la lumière blanche qui les contiennent toutes.

-     Elles se manifestent sur les fréquences vibratoires de la lumière pour nourrir les êtres vivants.

-     En s'intégrant dans la matière elles ajustent leurs niveaux de fréquences selon le degré d’évolution des êtres qui vivent dans la densité physique.

      Au fil de mes d’expériences, j’ai constaté que les couleurs utilisées au début de mes recherches pour résoudre des problèmes particuliers n’apportaient plus les résultats escomptés et que d’autres couleurs se dénommaient comme plus performantes dans la même situation.

-     Il est en effet impossible dans une application sérieuse et véridique de se baser encore aujourd’hui sur les théories et les actions déterminées il y a cent ans, cinquante ans et pour certaines seulement quelques années.

-      Ce constat est dû au fait que les couleurs sont vivantes et par conséquent s’adaptent en permanence à l’évolution vibratoire de la terre et des êtres qui y évoluent.

Les   Couleurs   sont   les   principes   actifs   de   la   Lumière.

-     De ce fait nous les avons baptisés «  Couleurs Lumière ».

-     En elles sont mémorisées les connaissances et potentiels nécessaires pour créer la vie.

-     Tous les êtres vivants sont fabriqués depuis leurs origines avec les couleurs lumière.

-     Lorsque l’on utilise principalement une couleur du spectre de la lumière blanche en préservant son haut degré vibratoire pour notre bien-être santé, tous les principes actifs qu’elle contient se trouvent disponibles et peuvent nourrir spontanément les aspects physique et subtils de l’être vivant concerné.

-     La lumière peut être apparentée à l’architecte qui conçoit un projet immobilier, les couleurs comparées aux corps de métiers qualifiés qui vont mettre en œuvre les plans élaborés par celui-ci.

-    L’architecte (la lumière) a une notion globale du projet, les différentes corporations (les couleurs) ont la possibilité d’amener le plan initial jusqu’à sa finalisation.

 

LA NATURE ET SES PRINCIPES

-     La nature est rythmée par les saisons qui déterminent pour le corps des êtres vivants les cycles de repos, de travail, de régénération, etc.

-     Par les périodes diurnes et nocturnes, elles règlent les taux et la production des hormones de fonctionnement du corps.

-    Au printemps, la montée de la sève est le signe pour la végétation de commencer sa croissance, pour les animaux et les humains le taux de folliculine augmente et favorise la reproduction et le démarrage d’intenses activités.

-     En été, l’adrénaline et autres hormones stimulantes se mettent en action permettant ainsi au corps d’assumer les longues journées qui favorisent le travail.

-    En automne, les hormones qui renforcent la défense immunitaire préparent le corps à réagir face aux agents pathogènes.

-    En hiver, c’est la période de repos, la période nocturne devient plus importante, toutes les fonctions de corps doivent être ralenties et les hormones comme la mélatonine sont actives permettant ainsi aux cellules du corps de se reposer, de se régénérer, de se reconstituer, de se revivifier pour le prochain cycle.

-     Les rythmes auxquels nous soumettons aujourd’hui le corps pour toujours être performants vont à l’encontre de la nature et tout particulièrement pendant la période de l'hiver qui doit être le temps du repos et l’été celui des intenses activités.

-    Un déséquilibre de ces rythmes naturels auxquels le corps obéit entraîne à plus ou moins longue échéance des dérèglements qui peuvent perturber gravement son fonctionnement vital. L’apport par l’extérieur de substances compensatrices ne sert qu’à installer plus durablement le disfonctionnement intérieur.

-     Il est plus judicieux dans cette situation de reconstruire personnellement une vie plus en rapport avec les rythmes de la nature en ayant des périodes de repos plus importantes en hiver et beaucoup plus d’activités en été ainsi le corps en tirera les plus grands bénéfices très rapidement.

 

LA LUMINOTHERAPIE

Ce qui est appelé aujourd’hui : la luminothérapie, a son origine dans les pays nordiques et principalement la Suède.

Au début des années 1950, les Suédois mettent en application dans les lieux de travail leur technologie destinée jusqu’alors à l’éclairage public et aux automobiles ; une lumière blanche pouvant simuler la lumière du jour dont ils sont privés durant la longue période hivernale (nuit polaire) où le soleil ne fait pas son apparition.

Les scientifiques et le contexte médical notent un taux d’absentéisme en diminution lorsque ces lampes sont utilisées dans les lieux de travail.

Aussi, ils élargissent l’utilisation des lampes de « lumière claire » selon leur propre appellation dans les foyers comme moyen préventif pour retarder ou éviter la  dépression hivernale due au manque de lumière.

 Je souhaite aujourd’hui conserver cette appellation de « lumière claire » et utiliser le terme « Lumière du jour » pour désigner uniquement la source solaire indispensable à l’entretien de la Vie et qui présente une luminosité incomparable et inégalable.

La luminothérapie consiste aujourd’hui à se placer pendant un temps devant une source de lumière blanche afin de remédier principalement à une forme de dépression dite saisonnière.

Or nous avons vu plus haut :

-         - Que dans la lumière blanche pure de la source solaire se manifeste dans une infinité de couleurs qui pour être créatrices ont besoin de manifester leur propre identité colorée.

-         - Que dans les régions autres que polaires, les périodes de jour sont suffisantes pour permettre au corps de trouver sa nourriture lumineuse quotidienne sans déséquilibre en fonction des saisons.

-         - Que la période hivernale permet au corps de mettre en repos ses systèmes de fonctionnement et pour cela le corps produit des hormones qui favorisent ce ralentissement salvateur.

Aussi, en déséquilibrant le rythme de la nature dans le corps, en hiver par exemple, nous provoquons des fragilités qui se répercutent dans les autres saisons, comme la fatigue qui devient chronique, la vulnérabilité de plus en plus importante aux attaques microbiennes et virales, les tendances allergiques, l’hyper sensibilité des sens, l’accumulation de toxines, les dépendances, etc... et aussi le besoin de repos pas forcément à la bonne période.

S’ajoute l’utilisation de lampes équipées d’ampoules contenant du gaz dont les effets nocifs sont importants.

 

LA CHROMOTHERAPIE

La Chromothérapie est l’utilisation de la couleur pour notre bien-être santé au quotidien.

Dans toutes les civilisations anciennes, il existe la trace d’une utilisation des couleurs pour le bien-être, les soins et l’entretien du corps.

Par exemple dans les thermes grecques et ensuite romaines nous retrouvons l’utilisation de bains de couleurs aux vertus bienfaisantes.... 

Ces pratiques étaient aussi connues et reconnues pour leurs bienfaits thérapeutiques dans tous les pays de l’Orient et du Moyen Orient réputés alors pour leur raffinement et la qualité de leurs soins du corps.

Cette connaissance semble cependant venir d’époques encore plus anciennes où les couleurs étaient couramment utilisées comme source de bien-être dans tous les foyers.

De nos jours l’utilisation des couleurs se démocratise et à ce titre il est important de ne pas ignorer ou négliger les aspects essentiels de leur potentiels.

A savoir :

-     Les couleurs utilisées pour le bien-être santé doivent, pour être véritablement efficaces, nécessairement vibrer dans les niveaux les plus élevés de la lumière blanche solaire.

-     La source lumineuse doit donc être puissante et claire afin de porter les fréquences colorées jusqu’à leur destination dans le corps.

-    De cette manière le corps accepte l’information couleur qui lui est nécessaire dans l’instant, élève ainsi son niveau vibratoire et le surplus éventuel retourne naturellement dans la neutralité de la lumière blanche environnante.

Les informations de la couleur lumière reçues par le corps sont capables d’élever naturellement les fréquences vibratoires des êtres vivants.

Du fait de son haut niveau vibratoire, la couleur lumière peut agir sur tous les plans et apporter une aide efficace rapidement.

Son action profonde, globale, permet d’agir jusque dans l’action stéréotypée de la mémoire inconsciente qui reconduit inlassablement à répéter les mêmes modes de fonctionnement ou activer les mêmes comportements émotionnels et les systèmes de croyances imprimés jusque dans les tissus et les cellules.

Nos recherches ont permis de créer et de proposer des concepts d’applications pour les couleurs qui respectent le principe de fonctionnement des hautes fréquences vibratoires de la Lumière.

Pour les rendre accessible à tous, nous avons conçu des outils pratiques et simples d’utilisation permettant à chacun d’avoir la possibilité de s’harmoniser facilement.

Il suffit par exemple de porter la couleur rose devant les yeux (lunettes) pendant quelques minutes plusieurs fois par jour en début de la saison d’hiver pour permettre au corps de se prémunir des désagréments provoqués par les hormones de repos !

 

POURQUOI  L’ APPELLATION :  « COULEURS  LUMIERE » ?

Nous avons baptisé «Couleur Lumière» les couleurs que nous proposons dans tous les concepts :

-        1°- Du fait que les couleurs sont les principes actifs de la lumière.

-        2° Qu'elles sont efficaces dans tous les plans physique et subtils lorsqu’elles vibrent dans les fréquences vibratoires de la lumière solaire soit  300 000 km/s.

-        3° Que leur action est beaucoup plus importante lorsqu’elles sont utilisées dans leur vibration la plus élevée.

-        4° Que pour leur application il est nécessaire de réunir une source de lumière pure et intense et des couleurs ayant les fréquences élevées du spectre de la lumière.

-       5° Dans l’application de ces principes nous avons constaté que lorsque nous plaçons une couleur lumière devant les yeux celle-ci va charger les couches optiques avant qu’elles ne produisent de manière réflexe sa complémentaire !

-      6° Grâce à ce fonctionnement les couleurs lumière qui saturent les couches optiques instantanément sont naturellement transformées en fréquences vibratoires. Elles peuvent ainsi être acheminées au travers des systèmes nerveux, des canaux énergétiques etc... au cœur de l’organe du corps perturbé et se répercutent jusqu’au niveau de la cause et des mémoires.

 

LES LAMPES

Les différents tests auxquels nous soumettons les ampoules de nos lampes avant leur sélection ont révélé diverses formes de pollutions qu’il est utile de définir dans ce contexte délicat de l’intégration de la lumière dans les corps physique et subtils.

En effet la lumière est une radiation qui se propage par un rayonnement, de ce fait sa source émettrice a une très grande importance et nécessite un choix très strict pour éviter des pollutions insidieuses.

Du fait que nous émettons de la lumière le pouvoir de pénétration dans le corps est très important ! Donc si la source lumineuse est polluante comme c’est le cas des gaz couramment utilisés dans les tubes fluorescents (néon, xénon, krypton etc...) le résultat sera bien entendu dommageable pour le corps.

Voici deux tableaux relevant les différents types d’ampoules couramment utilisés, leurs avantages et inconvénients majeurs.

La première analyse concerne le taux d’émission des pollutions ou de rayonnements positifs lorsque l’ampoule est allumée.

La seconde révèle la qualité vibratoire de la lumière qui est diffusée et la distance de son rayonnement.

Nous n’avons pas établi pertinemment de tests sur les lampes à décharge réservé aux usages industriels ou public.

 

TAUX D’ EMISSIONS

AMPOULES

NOCIF à % 

BENEFIQUE à %

Ampoules Halogènes

 

100 %

Crayons Halogènes R7s

 

100 %

Ampoules à incandescences

85 %

 

Ampoules Fluo-Compacte

100%

 

Tubes Fluo

100 %

 

Lampes à LEDS

 

100 %

 

QUALITE VIBRATOIRE DE LA LUMIERE sur une échelle de 0 à 10 000

AMPOULES

TAUX  VIBRATOIRE

RAYONNEMENT

Ampoules Halogènes

10 000 +

6,50 m

Crayons Halogènes R7s

10 000 +

6,50 m

Ampoules à incandescences

2000

4 m

Ampoules Fluo-Compacte

500

4,50 m

Tubes Fluo

500

4,50 m

Lampes à LEDS

9000

5 m

 

A l’issue de cette analyse nous avons fait naturellement le choix d’équiper nos lampes exclusivement d’ampoules halogènes ou à leds.

Il est à noter que maintenant nous pouvons trouver dans tous les commerces des lampes de « lumière claire » d’une intensité lumineuse égale à celles fabriquées en Suède et dans les autres pays nordiques.

Petite astuce pour vérifier les émissions nocives tout particulièrement sur les ampoules et tubes à fluorescences :

-     - Allumez votre appareil photo numérique comme si vous alliez prendre une photo.

-     - Dirigez l’objectif vers la source de lumière.

-     Si vous observez un tremblement prononcé sur votre écran de contrôle, la pollution est évidente.

     Le gaz contenu dans les tubes fluorescents lorsqu’ils sont allumés scintillent de manière exponentielle provoquant stress et dépression !

-    En effet ce phénomène avait été reconnu dans les années 50 aux Etats-Unis, sous le nom de «Syndrome de la dactylo».

 

Le but de cet article informatif, dont toutes les données sont vérifiables, permet de mettre en relief des évidences éclairantes pour faire de bons choix et  prendre de saines directions.

 

Texte de Jean-Claude Nobis

 Tous droits réservés. Copyright. Ne pas reproduire sans l'autorisation écrite de l'auteur.